Forum de discussions autour de Black Sabbath
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Histoire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Killsark
Iron Man
avatar

Nombre de messages : 19439
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: L'Histoire   Lun 12 Déc 2011, 09:16

scratch Euh, je n' ai jamais parlé de moustachu à pipe tongue arrête de tirer sur le chilom, drogué !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain-
Sabbath Bloody Sabbath
avatar

Nombre de messages : 4535
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Lun 12 Déc 2011, 15:22

Killsark a écrit:
scratch Euh, je n' ai jamais parlé de moustachu à pipe tongue arrête de tirer sur le chilom, drogué !

non, c'est moi qui parle du "moustachu à pipe" toi tu faisais référence aux "bolchéviques" c'est pour ça que je me marrais en citant la fameuse phrase de propagande du PC de l'époque: "le parti des 100 000 fusillés" !

face de boudin Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Killsark
Iron Man
avatar

Nombre de messages : 19439
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: L'Histoire   Lun 12 Déc 2011, 15:33

Ok tronche d' artichaut tongue
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Mar 17 Jan 2012, 19:42

Vous avez dû sans doute le voir.

Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Dim 22 Jan 2012, 11:14

Hier, c'était le 219 ème anniversaire de l'exécution de Louis XVI. Au fait, les Français ont un roi mais ils ne le savent pas. lol!



lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Blacky
Admin
avatar

Nombre de messages : 5271
Age : 61
Localisation : 14, lodge road, Aston, Birmingham !
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Dim 22 Jan 2012, 11:17

il est pour moi celui là, laissez le moi ............
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Dim 22 Jan 2012, 11:19

Je passe un coup de bigo à Alice pour sa guillotine. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Lun 30 Avr 2012, 21:28

"Bobby" Kennedy a-t-il été assassiné par deux tireurs ?

le 30 avril 2012 à 21h27 , mis à jour le 30 avril 2012 à 23h06

Nina Rhodes-Hughes, présente le jour de la mort de celui qui venait tout juste de remporter la primaire démocrate en juin 1968, a affirmé qu'il y avait "deux tireurs" ce soir-là. "Il faut le retrouver", a déclaré la femme de 68 ans sur CNN lundi.

Il n'avait pour le moment été fait état que d'un seul tireur. Mais selon un témoin, ils étaient deux. Nina Rhodes-Hughes, qui se trouvait à quelques mètres de Robert Kennedy, en juin 1968, lorsque les coups de feu ont été tirés, a assuré "qu'il y avait un autre tireur à [sa] droite". Le candidat démocrate, surnommé "Bobby", venait tout juste de remporter la primaire démocrate en vue de l'élection présidentielle à venir.

"Il y avait deux tireurs, cela doit être dît", a-t-elle déclaré lundi sur CNN. "Il faut retrouver ce deuxième tireur, parce qu'il est certain qu'ils étaient deux", a expliqué la femme de 68 ans.

Des déclarations qui pourraient servir la défense de l'assassin présumé. Condamné en 1972 à la prison à vie, Sirhan Sirhan a été présenté jusqu'à présent comme le seul et unique tireur. Il est en attente d'un jugement en appel concernant sa peine. Ses avocats demandent soit sa libération, soit un nouveau procès. Au cours duquel ils souhaiteraient, selon CNN, utiliser le témoignage de Nina Rhodes-Hughes.
Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 17 Mai 2012, 12:55

J'ai complété ma collection dimanche en brocante. cheers cheers cheers

Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Kisslolo
Heaven And Hell
avatar

Nombre de messages : 5600
Age : 51
Localisation : la tour du pin
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 17 Mai 2012, 15:38

Je l'ai encore cette collection ,ça nous rajeunit pas !
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 17 Mai 2012, 17:03

Oh que non... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Mer 11 Juil 2012, 22:35

Les hommes capables d'affronter la mort avec le sourire, c'est aussi rare qu'un coureur cycliste non dopé dans un peloton. Le pirate William Fly, 27 ans, est de ceux-là. Le 12 juillet 1726, c'est en toute décontraction, un bouquet de fleurs entre les mains et le sourire aux lèvres, que ce gibier de potence est conduit à la... potence. Il ne semble pas concerné par la petite cérémonie funèbre dont il va être un des héros. À l'inverse de ses trois compagnons d'infortune, qui tremblent de peur, notre homme donne l'impression de se rendre à un spectacle du Jamel Comedy Club. Il saute vivement sur la plate-forme du gibet avec un grand sourire. À la stupéfaction du bourreau et de la foule, il s'empare de la corde, en lance l'extrémité libre au-dessus de la poutre, puis inspecte le noeud coulant. Apparemment, ce qu'il voit ne le satisfait pas, car il se retourne vers le bourreau pour le réprimander. Il refait posément le noeud et se le passe autour du cou. Il s'adresse alors à la foule en lui disant qu'il n'est absolument pas effrayé à l'idée de mourir et qu'il "n'a offensé aucun homme".

Offensé personne ! Il est plutôt gonflé d'annoncer cela, même si sa carrière de pirate a été plutôt brève. Deux mois ! C'est en effet seulement en avril 1726 que William Fly signe pour embarquer comme quartier-maître à bord de l'Elizabeth, ancré dans un port de la Jamaïque. Le deux-mâts est commandé par le capitaine John Green. Très vite, le ton monte entre les deux hommes. Avec l'aide d'un autre marin, Alexander Mitchell, Fly organise une mutinerie. Une nuit, ils vont réveiller leur capitaine, le forcent à monter sur le pont et le balancent par-dessus bord sans aucun état d'âme. Il essaie bien de s'agripper à la voile principale, mais un marin obligeant lui tranche le poignet d'un coup de hache. Pas sûr que le capitaine Green ne se sente pas offensé... Les mutins s'occupent ensuite du premier maître qui est, lui aussi, jeté à la baille. L'équipage hésite sur le sort du médecin, qui est finalement jeté en fond de cale.
Sans remords

Ce nettoyage de printemps expédié, l'équipage célèbre son début de carrière dans la piraterie avec un bol de punch. Puis les marins confectionnent un magnifique pavillon avec la fameuse tête de mort, le Jolly Roger. Ils rebaptisent leur navire Fame's Revenge. Les voilà prêts à écumer les océans. William Fly est à son affaire. En quelques semaines, les pirates s'emparent de quatre navires. Mais l'aventure prend vite fin quand cet imbécile de Fly enrôle de force les marins d'un des navires capturés. Ceux-ci sont plus nombreux que son propre équipage et se mutinent. C'est au tour de notre apprenti pirate de se retrouver à fond de cale et bientôt remis aux autorités du port de Boston. La "mouche" n'a pas volé longtemps de ses propres ailes. À cette époque, le puritanisme règne en maître dans les colonies américaines. Un ministre du culte fait alors régner la terreur par ses sermons sur les colons, il s'agit de Cotton Mather. Un homme de 63 ans pompeux, vaniteux et autoritaire.

Cet imprécateur se met en tête de faire un exemple avec les pirates, aussi ne cesse-t-il de leur rendre visite dans leur prison pour les amener à confesser leurs crimes et à demander parton à Dieu. Autant dire qu'avec Fly il se heurte à un mur. Espérer de lui des remords, c'est aussi évident que d'attendre une confession d'échec d'un président de la République renvoyé chez lui par les électeurs. Le pirate se gausse des efforts de Mather, puis, devant son insistance, finit par prendre la mouche : "Comment voulez-vous que je m'accuse ? Je ne suis coupable d'aucun meurtre. Notre capitaine et son maître d'équipage nous ont traités avec férocité. (...) On ne dit jamais rien à nos commandants, quand ils abusent de nous ou nous traitent comme des chiens. En revanche, aux pauvres marins..."
Avertissement

Devant la potence, ses trois compagnons manifestent la plus grande repentance, très certainement dans l'espoir d'une grâce de dernière minute. Effectivement, un des quatre pirates obtient un sursis, mais c'est parce qu'il apparaît comme faible d'esprit et pas responsable de ses actes. En revanche, Fly ne mange pas de ce pain-là. Lorsque c'est son tour de parler, il refuse de reconnaître ses fautes. Il prend la parole pour mettre en garde les "capitaines des navires de bien se comporter avec leurs hommes, sous peine d'être traités comme il l'a fait". Il se tait alors, attendant d'un air indifférent, tandis que Mather et les autres prédicateurs présents enchaînent les prières.

Les trois pirates sont pendus vers 15 heures. Leurs corps sont jetés dans un canot pour être transportés dans une petite île au large de Boston. Ceux de ses comparses sont inhumés, tandis que celui de Fly est pendu à des chaînes pour être vu de tous les navires et servir ainsi d'avertissement aux marins.

Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos


Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Alvin
Heaven And Hell
avatar

Nombre de messages : 7166
Age : 61
Localisation : Centre Bretagne
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 12 Juil 2012, 05:03

intéressant et ludique Phil cheers
Revenir en haut Aller en bas
Killsark
Iron Man
avatar

Nombre de messages : 19439
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 12 Juil 2012, 09:02

Tout à fait, j' aime beaucoup ces histoires
Revenir en haut Aller en bas
SabbatNoir
Sabbath Bloody Sabbath
avatar

Nombre de messages : 3723
Age : 51
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 12 Juil 2012, 15:32

L'histoire sur un sujet un peu plus recent... les évènements du 11 septembre !

Dix ans après les sinistres attentats du 11 septembre 2001 - et au vu des événements qui en ont découlés - on est légitimement en droit de se poser quelques questions quant à la version officielle des faits présentée dans le Rapport de la Commission sur les Attentats du 11 septembre 2001. À ce jour il est pourtant très difficile encore d’émettre des doutes à propos de la version officielle sans se faire traiter de conspirationniste, d’illuminé ou de révisionniste.
À la lecture du fameux "THE 9/11 COMMISSION REPORT" on ne peut que constater qu’il s’agit d’une véritable insulte à l’intelligence humaine. Ce document "Officiel", censé représenter la réalité des faits, est truffé d’omissions, d’inexactitudes et de mensonges éhontés. L’avez-vous lu ?
Si tel est le cas, vous n'avez sans doute pas pu vous empêcher de faire un parallèle avec un autre rapport officiel célèbre, le mémorable "Rapport Warren" relatif à l’assassinat de John F. Kennedy. Points communs, tous deux présentent les faits de manière à valider des conclusions préétablies afin d’ériger celles-ci en vérités absolues et définitives...

Aujourd’hui, 47 ans après l’assassinat de JFK, qui croit encore aux conclusions du Rapport Warren? Pour mémoire, celui-ci présentait Lee Harvey Oswald comme seul et unique responsable. Il faudra attendre 1979 et la publication du Rapport du HSCA (House Select Committee on Assassinations) pour enfin apprendre "Officiellement" que l’assassinat de JFK résultait, bel et bien, d’un complot (quel qu’ait été le degré d’implication d’Oswald.)
Plus ou moins quatorze années s’étaient écoulées entre-temps. Osons espérer qu’il ne faille attendre aussi longtemps pour qu’une nouvelle enquête - totalement indépendante cette fois - soit mise sur pied afin de faire toute la lumière sur cette effroyable mystification d’Etat.

Marcel Dehaeseleer



Personnellement je ne crois pas et je n'ai jamais cru à la version de l'attentat islamique d'Al Qaida... non d'autant plus que durant ma carrière militaire, j'ai participé à des opérations d'envergures. Ca m'a permis de vivre certaines choses et de constater comment elles étaient déformées dans les médias... aux infos... parfois même complètement érronnées... plus rien à voir avec la réalité !

L'histoire, la vraie n'est pas telle qu'on nous la raconte, elle n'est qu'une interprétation évasive voire romanesque d'une réalité qu'on se complet à inventer, peut importe l'époque !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.black-sabbath.fr
Iron 31
Heaven And Hell
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 12 Juil 2012, 19:45

Cette affaire n'est pas claire, nous n'en saurons peut être jamais la vérité, comme celle de JFK.

Les politiques sont complices du mystère et la vérité n'est pas toujours bonne à dire. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Blacky
Admin
avatar

Nombre de messages : 5271
Age : 61
Localisation : 14, lodge road, Aston, Birmingham !
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Ven 13 Juil 2012, 06:53

tout ce que je sais c'est que mon pote daniel naudet dont les petits neveux jules et gédéon naudet , ceux qui étaient sur place ce jour là , se la sont pris en pleine gueule la théorie des complots, à ce jour je n interviendrai pas dans ce débat car cet évènement m a super marqué et toutes les "théories" sorties de je ne sais où par des gens qui ont le seul but de vendre un bouquin ou autre , moi çà me fait ^péter les cables .....

_________________
"13" de BLACK SABBATH = 19/20 les doigts dans le nez !!!
 

Vive le sucre fabriqué dans l' Aisne (02)  !!
Revenir en haut Aller en bas
Killsark
Iron Man
avatar

Nombre de messages : 19439
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: L'Histoire   Ven 13 Juil 2012, 07:12

Tout est dit... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Alvin
Heaven And Hell
avatar

Nombre de messages : 7166
Age : 61
Localisation : Centre Bretagne
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: L'Histoire   Ven 13 Juil 2012, 07:52

Blacky a écrit:
tout ce que je sais c'est que mon pote daniel naudet dont les petits neveux jules et gédéon naudet , ceux qui étaient sur place ce jour là , se la sont pris en pleine gueule la théorie des complots, à ce jour je n interviendrai pas dans ce débat car cet évènement m a super marqué et toutes les "théories" sorties de je ne sais ou par des gens qui ont le seul but de vendre un bouquin ou autre , moi çà me fait ^péter les cables .....

Laisse tomber la neige , ces gens qui ont la théorie du complot sont du même acabit que les négationnistes. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 19 Juil 2012, 19:09

Le foulard-cravate que portait Louis XVI avant son exécution. Vendu en 2008 70.000 euros.
Mais est-ce bien celui de Louis XVI ?

Lire le détail :
http://www.clg-doisneau-gonesse.ac-versailles.fr/spip.php?article68

Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Jean-Louis
Master Of Reality
avatar

Nombre de messages : 10826
Age : 66
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 19 Juil 2012, 22:23

Il y a un passage bizarre :
" ... En tous les cas, bien mal lui en a pris : un an plus tard, au cours d’une perquisition à son domicile, les gendarmes découvrent la cravate du feu-roi. A l’époque, cela suffit amplement à faire condamner un homme pour tentative de restauration de la monarchie. Monsieur Vincent, un beau matin, prend à son tour le chemin de la guillotine...

Depuis deux siècles, le foulard est demeuré dans la famille du conseiller municipal. Mis sous verre, le morceau d’étoffe s’est bien conservé. Jusqu’au jour où le propriétaire a pris la décision de le vendre aux enchères parce qu’il ne pouvait plus apporter les soins nécessaires à son entretien. Et c’est donc un couple américain qui s’en est porté acquéreur."

Bizarre quand même cette affaire : que le mec soit guillotiné pour possession de cette relique, découverte lors d'une perquisition, ça je veux bien le croire. Mais quand ils l'ont arrêté, les gendarmes laissent derrière eux la pièce à conviction ??? scratch
Soit dit en passant, le nouveau proprio devait baliser ... et puis, ils ont oublié de le guillotiner lui aussi Sad
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Jeu 19 Juil 2012, 22:36

Jean-Louis a écrit:
Il y a un passage bizarre :
" ... En tous les cas, bien mal lui en a pris : un an plus tard, au cours d’une perquisition à son domicile, les gendarmes découvrent la cravate du feu-roi. A l’époque, cela suffit amplement à faire condamner un homme pour tentative de restauration de la monarchie. Monsieur Vincent, un beau matin, prend à son tour le chemin de la guillotine...

Depuis deux siècles, le foulard est demeuré dans la famille du conseiller municipal. Mis sous verre, le morceau d’étoffe s’est bien conservé. Jusqu’au jour où le propriétaire a pris la décision de le vendre aux enchères parce qu’il ne pouvait plus apporter les soins nécessaires à son entretien. Et c’est donc un couple américain qui s’en est porté acquéreur."

Bizarre quand même cette affaire : que le mec soit guillotiné pour possession de cette relique, découverte lors d'une perquisition, ça je veux bien le croire. Mais quand ils l'ont arrêté, les gendarmes laissent derrière eux la pièce à conviction ??? scratch
Soit dit en passant, le nouveau proprio devait baliser ... et puis, ils ont oublié de le guillotiner lui aussi Sad

Vincent a été guillotiné le 24 mars 1794 surtout parce qu'il faisait partie des Hébertistes, mouvement qui tendait à radicaliser la cause révolutionnaire. Mais comme il l'avait conservé jusque-là, cela constitua un chef d'accusation supplémentaire.

TOURS - AFP (2008). Historique, relique vénérée par les nostalgiques de la royauté française, le foulard que portait Louis XVI peu de temps avant d'être guillotiné sera mis aux enchères mercredi, jour anniversaire de sa mort le 21 janvier 1793.

La vente aura lieu à l'Hôtel de ville de Loches (Indre-et-Loire) et sera effectuée par le commissaire-priseur de Vendôme (Loir-et-Cher) Me Philippe Rouillac. "Nous voulions faire la vente au château de Versailles mais cela n'était pas possible. Loches s'est portée candidate et c'est une ville proche de la famille tourangelle propriétaire du foulard", a expliqué Me Rouillac.

Ce foulard blanc en lin de forme triangulaire, jauni par le temps et la sueur, légèrement ravaudé par la reine Marie-Antoinette, est de grande taille puisqu'il est long d'1m 60 et large de 76 cm. "Il se portait comme un jabot, après l'avoir noué plusieurs fois autour du cou et pouvait aussi être noué à la fois autour du cou et de la taille en le faisant remonter par le dos", a indiqué le commissaire-priseur.

En quittant sa cellule de la Conciergerie, avant d'aller à l'échafaud Louis XVI l'avait remis à un de ses amis, Monsieur Vincent, conseiller de Paris et entrepreneur en bâtiment, lequel fut également exécuté un an plus tard, accusé notamment d'avoir dissimulé cette pièce vestimentaire, selon Me Rouillac.

"Le corps du roi ainsi que les vêtements noirs qu'ils portaient sur l'échafaud avaient été brûlés après son exécution pour qu'il ne reste aucune trace", a-t-il dit. Le foulard s'est retrouvé dans les coffres d'une famille de châtelains de Touraine qui, en raison de dissensions, a décidé de s'en séparer. Une première tentative d'enchères avait eu lieu le 1er juin 2003 avant qu'un membre de la famille ne demande le retrait de la vente.

Chargé d'histoire et de symbole, le foulard sera mis à prix à 5.000 euros. Il pourrait quitter la France et intéresser notamment la famille des Bourbon d'Espagne, descendants du roi français, estime Me Rouillac.

D'autres objets de la famille royale de Louis XVI seront dispersés le même jour: un petit couteau de chasse ayant appartenu à sa fille Marie-Thérèse, une boîte portant en médaillon le portrait de son fils Louis XVII et une quittance du coiffeur de sa soeur Elizabeth.

Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Ven 20 Juil 2012, 22:09

Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 79399
Age : 56
Localisation : 9 cube
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Ven 20 Juil 2012, 23:06

Ces menteurs de westerns laissent croire que les cow-boys passaient leur temps à boire du whisky, à massacrer de l'Indien et à se battre en duel. Foutaise hollywoodienne ! Les garçons vachers du Nouveau Monde se contentent de mener leurs bêtes, de dormir à la belle étoile et de se bourrer de bière à l'étape. Les bagarres sont sans doute fréquentes parmi eux, mais les duels au pistolet très rares. Et quand deux gars en colère s'affrontent, ils évitent de se faire face durant de longues minutes avec un type qui joue de l'harmonica dans un coin. Ils sont cow-boys, mais pas entièrement crétins : quand ils s'envoient des pruneaux, ils offrent leur profil à l'adversaire pour réduire la surface d'exposition.

L'un des plus célèbres duels de l'Ouest oppose Wild Bill Hickok, 28 ans, à son ami Davis Tutt, à Springfield (Missouri), le 21 juillet 1865. Jusque-là, Wild Bill a exercé divers petits boulots : conducteur de chariot, flic dans les bars, éclaireur pour l'armée. Quatre ans plus tôt, il a démontré son adresse au tir et son sens de la justice en défendant des amis dans une bagarre où il tue son premier homme. À l'époque du duel, Hickok gagne sa vie en tant que joueur professionnel. Le 20 juillet, il est justement assis à une table de poker au Old Southern Hotel (à moins que cela ne soit au Lyon House), tandis que Davis observe la partie. Tous deux se connaissent bien, et s'apprécient même, pour avoir souvent joué ensemble. Tutt est lui aussi un bagarreur, et a la réputation d'être un tireur d'élite. Mais ce soir, les deux hommes ne semblent pas les meilleurs amis du monde. Les sourires qu'ils s'adressent ressemblent à ceux de Fillon et de Copé. Pour agacer Wild Bill, Davis prend un malin plaisir à soutenir ses adversaires et leur prête même quelques dollars pour les aider à miser contre lui. Wild Bill ne dit rien. Il conserve son sang-froid. Dans un western, il aurait déjà logé une balle dans la tête de Tutt, sifflé une bière, descendu le shérif, embrassé la prostituée du saloon forcément amoureuse de lui et enfourché son cheval. Dans la vraie vie, il se borne à poursuivre le jeu, d'autant qu'il enchaîne les mains gagnantes. Le voilà à la tête d'un bon paquet de fric, environ 200 dollars.
Provocation

C'est alors que Tutt lui rappelle une dette de 40 dollars, provenant de la vente d'un cheval. Hickok opine et allonge les billets. Mais Tutt n'est pas satisfait, il exige maintenant 35 dollars pour rembourser une dette de jeu. Cette fois-ci, Wild Bill conteste le montant de la somme. Ce n'est pas 35 biftons qu'il doit, mais 25. Ne lui a-t-il pas déjà rendu 10 dollars ? Tutt, qui cherche la bagarre, maintient son exigence. Hickok ne perd pas son calme et propose à son interlocuteur de descendre au rez-de-chaussée pour qu'il puisse récupérer le carnet où il note ses dettes. Un scénariste d'Hollywood qui présenterait un tel scénario se ferait immédiatement lourder. Devant les autres joueurs attentifs à la dispute, Tutt veut jouer au dur. Il s'empare de la montre à gousset que Hickok vient de poser sur la table et lui dit que, pour la récupérer, il devra lâcher 45 dollars, et non plus 35. Suprême humiliation. Une fois de plus, Wild Bill reste stoïque, le laissant quitter la salle avec sa montre. Il se borne à lui faire dire de rapporter l'objet et d'accepter les 25 dollars dus. Sinon, dit-il, "quelque chose va être fait".

Le lendemain matin, les deux hommes se rencontrent par hasard sur la place publique de la ville. Il semble que Tutt porte la montre d'Hickok à son gousset alors que celui-ci l'avait prévenu de ne pas le faire... Avec calme, Wild Bill s'adresse à son ami : "N'importe qui d'autre en ville t'aurait causé des problèmes pour moins que ça, alors que c'est pas la première fois que je t'emprunte de l'argent, et nous n'avons jamais eu de dispute." Pourquoi, à ce moment, Tutt n'accède-t-il pas à sa raisonnable demande ? Mystère. Certains témoins ont évoqué une histoire de femme ou encore un pressant besoin d'argent pour régler une amende.

Tutt s'éloigne vivement d'Hickok. Il n'a jusque-là pas été question de duel. Les deux hommes sont à 120 pas l'un de l'autre. Se sentent-ils mutuellement en danger ? Tutt se retourne et, tout en restant de profil, empoigne son révolver et tire. Wild Bill, qui l'observait, s'est également mis en position et tire au même moment. Les deux balles se croisent sans avoir le temps de se saluer. Celle de Tutt se perd dans le décor. Celle de Hickok pénètre, selon le rapport d'autopsie, dans le côté droit de sa cible, entre la cinquième et la septième côte. L'homme titube. Avec l'air d'un Sarkozy découvrant les résultats du second tour, il lance à ses potes qui regardent la scène : "Mecs, je suis mort." Il fait quelques pas avant de s'écrouler sur le sol. Wild Bill Hickok se retourne vers les mêmes potes pour les prier, pistolet à la main, de ne pas faire de bêtises.
Acquittement

L'affaire ne s'arrête pas là. Le vainqueur du duel doit affronter le tribunal. Le 6 août 1865, Hickok est acquitté pour légitime défense après trois jours de procès. En 1868, un article racontant le duel et attribuant une centaine de victimes à Bill Hickok en fait une légende nationale. En réalité, il n'a été mêlé qu'à trois autres duels dont il est sorti vainqueur. Il devient éclaireur pour l'armée, puis est élu shérif du comté d'Ellis (Texas). En 1873, il se produit même dans le cirque de son ami Buffalo Bill Cody. Sa vie s'achève à 39 ans, à Deadwood, dans le Dakota. Abattu dans le dos ! Cela se passe le 2 août 1876. Il vient de s'asseoir à une table de poker au Number Ten. D'habitude, il prend la précaution de s'installer dos au mur, mais, ce soir-là, il occupe la dernière place libre, dos à la porte arrière du saloon. Il ne voit pas s'approcher un jeune homme nommé Jack McCall qui s'arrête derrière lui pour lui coller froidement une balle dans la tête. Lors de son procès, le jeune assassin invoque une vengeance et échappe ainsi à la corde.

Pour autant, Wild Bill Hickok n'est pas entièrement mort. Il s'est réincarné en effet dans un glorieux descendant. Un homme qui a flingué tous ses adversaires avec le sourire. Le mec le plus cool de la planète : Barack Obama. En 2008, le président des États-Unis a révélé qu'il descendait de Wild Bill Hickok par sa mère.


Revenir en haut Aller en bas
http://black-sabbath.board-realtors.com
Blacky
Admin
avatar

Nombre de messages : 5271
Age : 61
Localisation : 14, lodge road, Aston, Birmingham !
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: L'Histoire   Sam 21 Juil 2012, 06:00

à noter que buffalo bill de son vrai nom william dody est en fait descendant d une vieille famille....,normande les lecoudy

_________________
"13" de BLACK SABBATH = 19/20 les doigts dans le nez !!!
 

Vive le sucre fabriqué dans l' Aisne (02)  !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Histoire
Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)
» l'histoire des Dobro et National
» Pourquoi l'histoire et la déco de PiB ne collent pas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Sabbath :: Hors Black Sabbath :: Autres discussions-
Sauter vers:  
Les forums partenaires